Burnout - enthousiasme

Comment prévenir votre extinction?

Tout feu, tout flamme...


Comment prévenir votre extinction?
Une étude de l’enthousiasme et le burnout chez le personnel médical et infirmier


« Corps médical et personnel infirmier … le monde extérieur se laisse volontiers fasciné par les maîtres impénétrables des soins de santé. La vie et la mort sont souvent entre leurs mains. Une simple décision peut faire un monde de différence et influer directement sur la vie du patient ainsi que sur celle de son entourage. Quand les temps sont durs, ces praticiens représentent souvent la dernière lueur d’espoir. Mais qu’en est il si la lueur émise par ces dieux invincibles commence à vaciller ? Qu’en est il si le maître invincible se débat contre les limites de son existence? »

Comment ranimer la flamme du personnel médical et infirmier? Par l’élaboration de mesures de prévention!

Thème du projet d’étude


Une étude menée par le Groupe IDEWE a révélé qu’environ 22 % de la population active en Flandre courait un risque majeur de burnout, lequel se traduisait par une augmentation du nombre des jours d’arrêt de travail équivalente à huit jours par salarié. Comparativement à d’autres secteurs d’activité, le burnout se rencontre plus fréquemment chez des prestataires de soins tels que les membres du corps médical ou du personnel infirmier (Prins e.a., 2010). Ainsi, l’étude de VU e.a. (2009) a montré que près d’un tiers des médecins intensivistes Belges luttait contre le burnout. Une autre étude portant sur les conditions de travail des infirmiers/ières en activité dans douze pays d’Europe a montré qu’un membre sur quatre de cette catégorie de personnel courait un risque de burnout (Aiken e.a., 2011, Sermeus e.a., 2011). Non content d’accroître le risque d’absence pour cause de maladie, le burnout entraîne aussi une diminution draconienne de la qualité des soins et de la sécurité des patients (Aiken e.a.., 2002). A côté du burnout, il y a une contrepartie positive et importante à savoir l’enthousiasme de l’employé. Hakanen (2008) démontre que l'enthousiasme a un effet positif dans la mesure où un employé se sent impliqué dans l'organisation ce qui promouvra ses prestations futures. Toutefois, le burnout et l’enthousiasme du personnel médical et infirmier en Belgique n’ont pas encore fait l’objet d’études approfondies. C’est la raison pour laquelle une étude à grande échelle des risques de burnout, facteurs d’influence éventuels et conséquences du burnout s’avère indispensable à l’élaboration de mesures de prévention fondées scientifiquement. L’identification des déterminants potentiels de l’enthousiasme génère un bouillon de culture additionnel dont l’écrémage favorise l’émergence de mesures propices à la propagation de l'enthousiasme.

Gestion de projet


Cette étude à grande échelle sera menée par le Prof. Dr Lode Godderis (Arbeids-, Milieu- , en Verzekeringsgeneeskunde, KU Leuven) en collaboration avec les Prof. Dr Hans De Witte (Arbeids-, Organisatie-, en Personeelspsychologie, KU Leuven), Prof. Dr Walter Sermeus (Centrum voor Ziekenhuis- en Verplegingswetenschap, KU Leuven), Dr Kris Vanhaecht (Centrum voor Ziekenhuis- en Verplegingswetenschap, KU Leuven) et Dr Sofie Vandenbroeck (Centrum voor Ziekenhuis- en Verplegingswetenschap, KU Leuven), chercheuse principale, pour le compte du Service Public Fédéral de la Santé Publique Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement et le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation Sociale.